Présentation

  • : Les femmes hypersexuelles
  • Les femmes hypersexuelles
  • : Ce blog est un espace de liberté, où les femmes hypersexuelles pourront parler comme elles le veulent, se confier, et nous faire comprendre comment elles en arrivent à être ce qu'elle sont.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil

Recherche

Communautés

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>
Lundi 29 mars 1 29 /03 /Mars 06:21

Quand les mentalités changeront-elles enfin ? Une fois de plus, je me pose la question ce soir, au point de ne pas arriver à dormir. Alors, à deux heures du matin, je me relève pour écrire…

 

Ce soir, l’un des rares contacts msn de ma liste que je ne connais pas dans la « vraie vie » m’interpelle au sujet de ma phrase d’accueil. Celle-ci indique que je ne fais plus confiance aux hommes.

 

Comme je n’ai pas envie de me lancer dans de longs discours, je lui dis d’aller sur le blog lire mes textes.

Il revient, en me disant d’emblée : « Moi, j’ai été violé à 15 ans par un homme, et à 35 par une femme. Et je n’en fais pas toute une histoire ! »

 

Comme je lui fais remarquer que chaque personne réagit différent, il me rétorque : « Au moins, les hommes n’en font pas tout un foin, comme les femmes… »

 

(A tort d’ailleurs, puisque qu’on reconnait encore moins le viol des hommes que celui des femmes...)

 

Là, j’ai senti la moutarde me monter au nez.. Alors, selon lui, il est inutile de faire tout un foin quand on a été violé ???

Moi, je l’ai interprété comme un déni de la souffrance ressentie.

 

Mais là, il ajoute : « quand on ne veut pas être violée, on agit en conséquence. » Sous-entendu, « tu t’es mal comportée avec ce type, tu l’as bien cherché… »

 

J’étais hors de moi. Pourtant, il m’a achevée avec sa dernière phrase :

« Tu n’avais qu’à le branler bien à fond, comme ça, il aurait bien joui, et il n’aurait plus été capable de tenter de te violer ! »

 

Comme je criais virtuellement, il a conclu en me disant : « Vaut mieux ça que le Sida… »

 

Voilà en quelques phrases d’un homo sapiens erectus dans toute sa splendeur, un condensé de tous les préjugés encore bien vivaces dans notre société… y compris contre les hommes, d’ailleurs !

Pour résumé, je n’avais pas à monter dans la voiture de celui que je considérais comme un ami, et pour avoir la paix, je n’avais qu’à répondre favorablement à ses avances, et à le faire jouir manuellement !!! Comme ça, pas de viol…

 

Jamais je ne me ferais à cette conception des choses !

 

Comment peut-on dire de telles inepties au XXIème siècle ?

Dans le passé, trop souvent j’ai dit oui quand je hurlais non à l’intérieur de moi-même. Je n’osais pas dire non, de peur que ca recommence. Maintenant que j’ai réussi à passer ce stade, un abruti me dit que je n’avais qu’à satisfaire mon violeur potentiel (et qu’est-ce qui prouve que ma main lui aurait suffit ??? ) et qu’au moins, je n‘aurais pas le sida !!!

 

Je suis atterrée par de tels propos. Qu’en pensez-vous, vous qui commencer à me connaitre, à connaitre aussi des femmes dans le même cas que moi ?

 

Malgré tout je teins encore à remercier ceux et celles qui, de par leurs commentaires, me soutiennent et m’apportent des propos réconfortants.

 

 

Sophie :

Vous savez que je n’ai pas l’habitude de juger le comportement de telle ou telle personne. Mais là, je suis sidérée. Qui est cet homme pour affirmer de telles inepties ? Je suis vraiment en colère de voir que, décidemment, les mentalités n’avancent pas d’un pouce !!!

Par Marine - Publié dans : Témoignages - Communauté : Réalités
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés