Présentation

  • : Les femmes hypersexuelles
  • Les femmes hypersexuelles
  • : Ce blog est un espace de liberté, où les femmes hypersexuelles pourront parler comme elles le veulent, se confier, et nous faire comprendre comment elles en arrivent à être ce qu'elle sont.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil

Recherche

Communautés

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>
Jeudi 22 octobre 4 22 /10 /Oct 01:03


Bonsoir Sophie, je vais donc respecter les règles de votre blog et ne pas mettre en cause la personne en question, tout en vous priant de faire part de votre opinion sur son blog où j'ai exprimé ma position, ce que je ressens.

Vous savez de qui il s'agit, alors je compte sur vous pour vous exprimer, j'ai une immense confiance dans votre jugement.


Je vais donc rappeler le cas de ma fille Houria, qui avait 16 ans en décembre 2007, quand elle a subi une tournante dans une cave de la cité de notre ville.

 

Ma pauvre petite était vierge, elle a tout subi ce jour là, pendant toute une après-midi. Ils l’ont choisie parce qu’elle s’habillait court, elle le faisait seulement pour attirer l'attention des garçons qui ne parlaient que de cette femme d'un beau quartier de la ville, qui était venue dans la cité quelques jours avant pour des débauches.


Quand ils ont conduite Houria dans cette cave, et qu’elle a voulu protester, ils lui ont dit « Ferme-la, t’es habillée comme YYY, vous êtes toutes des putes, alors tu vas y passer comme elle. »
Houria n’a pas voulu porter plainte.

Houria était une fille brillante, intelligente, notre fierté. Elle a quitté la cité aujourd’hui et poursuit des études. Mais elle est terriblement marquée. Elle est devenue hypersexuelle. Nous avons honte mais je ne lui en veux pas, ce n'est pas sa faute.


Comme vous le dites, les responsables sont les violeurs, ce sont des criminels. Mais j'en veux aussi beaucoup à cette femme qui a donné à ces garçons une fausse image de la femme. Souvent je me dis que sans cette femme, rien ne serait arrivé.


Ma douleur, ma colère, ma haine envers ces garçons qui ont souillé ma petite est immense, mais je suis très sévère contre l'irresponsabilité de cette femme.


Ce que je souhaite Sophie, c'est que vous parliez de ce drame des tournantes dans les cités, que la loi du silence soit brisée ! Merci de m'aider, d'en parler, de susciter les témoignages, d'aider
ces pauvres enfants qui, mortes de honte n'osent pas parler.

 

Vous avez déjà dit sur ce blog le sentiment de culpabilité des victimes de viol. Alors dans notre culture, c'est encore pire, c'est une souillure, la honte est terrible.


Merci Sophie d'écouter la douleur d'une mère. Aidez-moi, je vous en supplie !

 

 

Sophie : Fatima, ce qu’a vécu votre fille est monstrueux, et Marine va vous répondre dans deux ou trois jours, car elle a aussi connu une tournante. Il est très dur de s’en remettre, on reste marqué à vie. Elle a déjà fait un premier pas en quittant cette cité, c’est une excellente chose.

 

Mais ne vous trompez pas de coupable. Ces hommes cherchent n’importe quelle excuse pour se justifier. Si ce n’était pas celle dont vous parlez, c’aurait été aussi bien votre jeune voisine qui va en ville en jupe, ou celle qui refuse de porter un foulard.

 

Pardonnez ma réponse brève ce soir, mais j’ai très peu de temps, ma vie est assez compliquée en ce moment…

Mais je ne vous oublie pas, c’est promis. Vous publier permet déjà à certaines personnes de réagir, si elles le souhaitent.

Gardez courage, ne désespérez pas. Je vous remercie infiniment de votre confiance, mais je ne sais pas si j’en suis si digne que ça… Je ne suis qu’une femme comme les autres, ni plus, ni moins…

 

Bien amicalement, Sophie

 

 

Marine : Je prends la suite de Sophie.

Fatima, vous l’avez sans doute lu sur ce blog, j’ai aussi été victime d’une tournante. Je ne saurais jamais pourquoi ces garçons m’ont fait ça. Pourquoi celui que je considérais comme mon petit ami m’a offerte en pâture à tous ses copains. 25 ans après, la douleur est toujours là, je frémis et je pleure quand je vous lis, ou quand j’entends parler d’histoires similaires.

 

J’ai commencé à m’en sortir seulement 15 ans après, quand j’ai enfin réussi à en parler. La « chance », si je puis dire, de votre fille, c’est qu’elle a parlé tout de suite. Mais il faut qu’elle soit suivie pas un spécialiste, qui va l’aider à se reconstruire, et à maitriser son hypersexualité, si elle en souffre.

 

Il est aussi impératif qu’elle porte plainte. C’est une des voies de la guérison. C’est dur, mais elle doit le faire. Pour elle d’abord, puis pour les autres jeunes filles, afin que d’autres ne subissent plus ce calvaire. Si ces salonards ont recommencé, ils seront condamnés, si les autres victimes portent plainte aussi.

Je n’ai pas pu le faire, j’entais seule, désarmée, et persuadée d’être responsable de ce viol. Alors, je n’ai rien fait, mais je le regrette beaucoup encore aujourd’hui.

 

Mais comme vous le dites, les seuls et uniques coupables sont les violeurs. Personne ne les obligé à violer votre fille. Ils ont pris comme alibi pour cela une femme bien précise. Mais ce n’est qu’un alibi, une façon de se dédouaner la plus facile !

Vous souffrez, et vous avez besoin de désigner un coupable, comme toutes les victimes. Les seuls coupables sont ces chiens de violeurs.

C’est trop facile pour eux de dire : « c’est à cause de X que l’on viole Houria !!! »

Il me semblé que ces garçons sont confrontés tous les jours à des femmes, au collège, au lycée, dans la rue, sur le net ou dans les magazines. Ils voient de films pornos, où les femmes sont traitées comme des moins que rien.

Les occasions de voir des scènes de débauche sont multiples, et ils n’ont pas attendu la venue de cette femme dans la cité pour y être confrontés ! Je rappelle aussi que cette femme a été amenée dans la cité par un de ses habitants. Je vais être un peu provocante, ne m’ne voulez pas, mais pourquoi ne vous en prenez-vous pas aussi à lui ???

C’est lui qu’il l’a amenée là. Mais à ce petit jeu des responsabilités, on peut remontrer des années ou de siècles en arrière. Et rien n’aura avancé.

 

Ces jeunes sont aussi manipulés par des autorités religieuses malfaisantes. Sophie va publier un article sur le viol des européennes par des musulmans (pas n’importe lesquels, ils ne sont pas tous à mettre dans le même panier…)

 

Vous le dites vous-même, votre fille s’habillait court. Attention, ce n’est pas un reproche que je formule ici ! Pour moi, toute fille a totalement le droit de s’habiller comme elle le veut.

Mais ces ordures n’admettent pas qu’une jeune fille musulmane s’habille ainsi, et le lui font payer. Si vous deviez rechercher un autre coupable, ce serait plutôt parmi ces imans intégristes et/ou salafistes. Ce sont eux qui amènent les jeunes à cette haine sans nom, qui trouve son aboutissement le plus terrible dans le viol collectif d’une jeune fille « qui ne s’habille pas comme il faut » ou d’une « cefran »

Ils justifient le viol car il faut punir ces femmes, laver l’honneur dans leur sang.

 

Ce sont eux, les monstres.

Fatima, dans votre douleur, ne vous trompez pas de coupable. La femme dont vous parlez a sans doute cristallisé les haines, mais elle n’est qu’un maillon de cette chaine terrible de haine et de violence.

Vous savez, on ne trouve pas la paix dans la haine de l’autre. Ce n’est pas en la haïssant de fond de votre âme que vous trouverez la paix. Je suis chrétienne, et dans ma religion, on dit qu’il faut tout pardonner.

C’est ainsi que l’on retrouve la sérénité, même si c’est extrêmement difficile à faire.

Je ne vous demande pas de la pardonner maintenant, mais essayez de garder à l’esprit que les seuls coupables sont les violeurs, et personne d’autre.

 

Écrivez tant que vous le voulez, dites à votre fille de le faire, si elle le souhaite. Je serai là avec Sophie pour elle, et pour vous.

Soyez forte pour elle, restez la bonne mère que vous êtes. Que Dieu vous bénisse et vous aide.

Par Fatima, Sophie et Marine - Publié dans : Témoignages
Ecrire un commentaire - Voir les 13 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés