Présentation

  • : Les femmes hypersexuelles
  • Les femmes hypersexuelles
  • : Ce blog est un espace de liberté, où les femmes hypersexuelles pourront parler comme elles le veulent, se confier, et nous faire comprendre comment elles en arrivent à être ce qu'elle sont.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil

Recherche

Communautés

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>
Lundi 16 novembre 1 16 /11 /Nov 15:12

Ce texte* soulève une foule de questions.

Tout d'abord, compte-tenu d'une expérience personnelle authentiquement vécue, il doit être pleinement écouté. D'autant que cette expérience est partagée par nombre de jeunes femmes.

Pas question, donc, de nier ces regards "sales", comme disent les femmes en question...

 

Pourtant, la question fondamentale est bien celle du désir. Que fait-on du désir ? Le désir a-t-il un sexe ? [Eh oui ! Freud disait que le désir est masculin... dans les deux sexes ! Or, interrogez-vous, Mesdames, ce n'est pas idiot !]

 

Peut-on sérieusement dire que le rapport au corps de la femme et de l'homme -qui sont foncièrement différents- est dû uniquement à la "société", à la publicité etc.

Bref à la "culture" ?

 

La Beauté a-t-elle un sexe ? Encore une question provocante ! Or, historiquement, sans nul doute oui ; cela, encore une fois, n'est-il que "culturel" ?

On peut en douter !

 

Je n'ai pas souvent vu de femmes s'extasier devant un corps masculin (elles sont plutôt préoccupées par le leur!), à l'inverse, lorsque je vois un bel étalon sur une pub, je n'éprouve aucune envie de m'y comparer et de m'en sentir dévaluer, contrairement à la plupart des femmes.

 

Observez le nombre de représentations de nus féminins peints, sculptés ou photographiés par les hommes. Comparez au nombre de nus masculins représentés par des femmes... On voit bien que l'homme est fasciné par la beauté de la femme alors que la femme ne l'est nullement par celle de l'homme. [L'exception homosexuelle confirme cette règle, car le bel éphèbe est en position féminine de contemplé et de désiré, de même qu'une artiste homosexuelle sera en position masculine de désirante (encore son "objet" sera-t-il une femme.)

Voilà qui montre que le problème existe indiscutablement mais que le fondement –heideggerien ? - tient peut-être plus à l'être qu'à l'étant. Y a–t-il un "être" du féminin et un "être" du masculin, là est la question ?!

 

*Texte sur la femme face au regard des hommes

 

Sophie : Vos interrogations sont passionnantes, et très justes. Difficile d’y apporter une réponse.

En ce qui me concerne, je regarde beaucoup les corps masculins, j’aime les bras musclés,  bien dessinés sous une manche tee-shirt. Ici, les militaires sont le plus souvent en short. Je regarde, et je ne suis pas la seule, leurs cuisses sui sortent de ces shorts, bronzées, sexy… Ca me fait craquer. ! Par contre, j’ai cessé de me comparer aux « belles » femmes des pubs ou de la télé…

 

Par contre, je m’insurge contre la sale manie qu’ont les créoles de siffler les femmes, comme on siffle un chien. Ce n’est pas le même sifflement admiratif que l’on entend dans les rues de France. C’est un autre, vraiment comme on appelle un chien. Et ca, ca me met réellement en colère. Je me sens rabaissée et humiliée par ces sons vulgaires.

Par Alain et Sophie - Publié dans : Analyses - Communauté : Réalités
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés